APRES AVOIR ETE RUINE PAR SES NEVEUX : L’oncle réclame un milliard aux prévenus

Le milliardaire, Ibrahima Touré ne s’est plus à qui avoir confiance. suite à l’accident qu’il a eu et qui lui a occasionné une fracture au niveau de la tête, il a eu aussi le malheur de voir ses neveux se partager son argent estimé à un milliard de francs. Comparaissant au tribunal correctionnel de dakar, modou Touré risque 3 ans de prison ferme et son acolyte, Habib Touré 18 mois. Le dossier sera vidé le 13 mars prochain.

Ibrahima Touré est l’un des tous premiers commerçants au Sénégal à vendre des perles de fantaisie. C’est avec ce commerce lucratif qu’il a construit son empire financier. Devenu milliardaire, il a fait venir ses neveux Modou Touré et Habib Touré du Niger afin de l’aider dans son commerce. « Je les ai pris à partir de Niamey », dit-il au tribunal. Malheureusement le 27 septembre 2011, Ibrahima Touré a eu un accident quand il se rendait en Gambie. Il est resté dans le comma pendant deux semaines à cause de ses multiples factures au niveau de la tête. Aujourd’hui, il garde encore les séquelles de cet accident. Cet homme de grande taille, peine encore à s’exprimer de manière audible. A voix basse, il dit avoir gardé dans son compte la rondelette somme de 10 milliards avant son accident. Mais comme le chat n’est pas là, le festin des rats a commencé dès le lendemain de son accident. « Modou Touré a retiré 8 millions dans mon compte. Abib et ce dernier ont acheté des terrains avec mon argent. Ils ont presque volé tout mon argent », a-t-il dit. Le plaignant précise qu’en 2013, qu’il éprouvait toutes les peines du monde pour payer le reliquat d’un conteneur de 30 millions. Selon lui, tous ses comptes étaient débiteurs alors qu’il avait des rentrées de loyers constants et une douzaine de boutiques qui marchaient bien. « Pendant que j’étais au Maroc, Abib m’a fait signer beaucoup de chèques de la Cbao pour disait-il solder mes dettes. Il m’a fait signer un chèque de 140 000 millions et malgré cela, j’ai retrouvé ce compte impayé ». Poursuivis pour abus de confiance portant sur la somme de 650 millions de francs, les neveux ont tout botté en touche. Dans sa version des faits, Habib Touré argue l’existence d’un problème avec son oncle. « Je lui ai réclamé 750 millions après 18 ans que j’ai travaillé avec lui. Pendant plus de 15 ans, je me suis rendu en Chine pour acheter des marchandises mais les fonds étaient transférés par Ibrahima Touré dans le compte du vendeur », s’est il défendu. Selon toujours ses dires, il faisait gagner à son oncle 6 milliards par an. Abondant dans le même sens, Modou Touré chargé de la gestion des fonds reconnait avoir récupéré deux chèques de 4 millions le lendemain de l’accident à Ecobank. Selon lui, son oncle avait fait des prêts. « Je récupère l’argent pour le remettre à Modou Lo qui l’amène en Gambie. Tous les retraits ont été faits à la Cbao et portent sur la somme de 4, 7 voire 10 millions pour le boulot », poursuitil en indiquant que c’est son patron qui lui a acheté un terrain qu’il paie encore. Selon l’avocat de la partie civile « l’immoralité des prévenus est choquante. Pour Me Ibrahim Gueye, ce n’est pas un commerçant autonome. Les prévenus doivent rendre compte de leur gestion. C’est durant cette réanimation, qu’ils ont retiré ces ladite sommes. Ils ont programmé leur geste », soutient la robe noire qui réclame un milliard pour le préjudice causé. Le parquet a requis 3 ans ferme contre Mamadou et 18 mois pour Habib Touré avant de décerner un mandat de dépôt contre tous. Les avocats de la défense ont plaidé la relaxe. Selon eux, le plaignant n’a jamais payé d’impôt au Sénégal. « Il avait plus de 100 travailleurs, mais il ne les payait pas de salaire », a révélé Me Domingo. Délibéré au 13 mars prochain.

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.