AMINATA TOURE, ENVOYEE SPECIALE DU CHEF DE L’ETAT: «idrissa Seck est en session de rattrapage»

Un bouclier est en train de se former autour de Macky Sall pour le protéger contre les attaques de plus en plus nombreuses d’idrissa Seck. Aminata touré fait partie de ce bras armé qui demeure convaincu que le président du parti Rewmi ne boxe pas dans la même catégorie que le boss de l’Apr.

Idrissa Seck devra désormais faire face aux tirs groupés des Apéristes. N’arrêtant pas de jeter l’anathème sur le chef de l’Etat, l’ancien Premier ministre sous Abdoulaye Wade est devenu l’homme à abattre du côté des partisans de Macky Sall. Et parmi ceux qui veulent l’affronter du côté du parti présidentiel, on peut compter l’ancien Premier ministre Aminata Touré. L’actuelle envoyée spéciale du chef de l’Etat estime qu’Idrissa Seck est en session de rattrapage après un long silence. Selon elle, «il faudrait qu’Idrissa Seck sache qu’en tant qu’ancien Premier ministre, il a quand même des matchs de barrage à jouer avant d’interpeller le président de la République qui est quand même la première institution du pays». Cela étant, elle croit que la réponse servie par Macky Sall sur l’accord gazier avec la Mauritanie est très claire. Parce que, précise-t-elle, les accords seront ratifiés à l’Assemblée nationale comme tous les accords que l’on signe. «Ça c’est la procédure normale. Le président a effectivement le pouvoir de signer. Ensuite les députés en tant que représentants du peuple seront saisis et ils vont en discuter avant de le ratifier», a-t-elle expliqué. Toujours d’après Mimi Touré, il est évident que le président de la République se porte garant de la défense des intérêts du pays. «Et c’est bien qu’avec la Mauritanie qu’on puisse gérer très sereinement ces ressources qui sont à cheval entre nos deux frontières. Voilà comment, il faut prendre la chose. Nous sommes dans une période où le PM Idrissa Seck est en session de rattrapage. Mais qu’il n’oublie pas de passer ses matchs de barrages avant d’aller en ligue1», at-elle ironisé. Pour la responsable Apériste, le président Macky Sall est bien au-dessus de tout cela et il est certainement occupé à gouverner le pays. Elle demande cependant à Idrissa Seck de proposer des alternatives. Parce que, dit-elle, les Sénégalais sont intéressés de savoir lorsqu’on critique une politique qu’est-ce qu’on met à la place. « Pour l’instant, je n’ai pas entendu de propositions. Les attaques crypto-personnels, ça c’est dépassé. Il ne faut pas croire que les Sénégalais n’ont pas atteint une maturité où ils savent distinguer la bonne graine de l’ivraie. Il faut que le débat soit substantiel et qu’il fasse des propositions alternatives. Sinon c’est juste du «ôtes-toi pour que je m’y mette». Et encore une fois il y a des matchs de qualification à faire», a-t-elle raillé.

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.