Toutinfo Bréves

MOUSTAPHA NIASSE, PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE:«Je sais me chamailler et je sais me battre»

Même avec son âge avancé Moustapha Niasse reste offensif. Il sait se battre et le dit tout haut à qui veut l’entendre. «Je sais me chamailler et je sais me battre, mais je ne le ferai pas ici. Ici, c’est facile pour moi de couper la parole à quelqu’un, de le sortir de la salle. C’est dans le règlement intérieur. Mais je ne le ferai jamais. Que chacun continue à être comme il veut, mais moi je ne répondrai pas », a-t-il dit au terme des plénières. «Ce qui m’a mis à l’Assemblée nationale, c’est la volonté divine, celle du peuple et la confiance du Président Macky Sall. Tant que je serais là, personne ne m’amènera à accepter ce qui n’est pas édicté par la loi. Celui qui criera, tant pis pour toi. Celui qui fera une crise également», a-t-il martelé dans un premier temps. Très offensé par l’attitude de certains parlementaires, il revient à la charge : «Tant que je serai sur ce fauteuil, c’est cette loi que je vais appliquer, brandissant ainsi le règlement intérieur de l’Assemblée nationale». Poursuivant ses mises en gardes dans une allusion à peine volée, il déclare. «Il faut amener les ignares à la raison si de besoin car en dehors d’être ignorant, il est grave d’être indisciplinés» sert-il à Serigne Cheikh Mbacké et Serigne Abdou Mbacké qui avaient dit que la majorité a usé de sa force pour retirer abusivement son nom et celui de Woré Sarr de la liste des candidats aux postes de députés de la Cedeao. «Abdoulaye Wade m’a dit clairement qu’il voulait ce poste pour Touba. Je me rends compte ici que les gens n’aiment pas Touba, Moustapha Niasse en premier. Il combat Touba. Mais cela ne va pas nous décourager. Nous allons continuer le combat», avait fulminé Serigne Cheikh Bara Doly Mbacké.

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.