Toutinfo Bréves

OMAR YOUM, DIRCAB DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE: » Le meilleur record de Idrissa Seck c’est le détournement de milliards »

Le directeur de cabinet du président de la République est très remonté contre les syndicalistes qui sont à l’origine des remous sociaux ces derniers temps. Agacé par les grèves des enseignants sur le respect des accords signés et la marche de l’opposition, Me Youm déclare que l’Etat ne va pas céder au chantage. Par ailleurs, le maire de Thiadiaye a craché du venin sur Idrissa Seck qu’il a traité de «médiocre et de détourneur de deniers publics».

Me Oumar Youm n’aime pas les grévistes. Il l’a fait savoir. Profitant de la finale de navétane du maire de Thiadiaye dont il était le parrain, Me Youm n’ y est pas allé par quatre chemins. «Cela ne peut être un frein pour la candidature du président, parce que nous avons fait ce que nous devions faire», a d’emblée déclaré Omar Youm lors de la finale de navétane qui s’est tenue samedi dans sa commune. «Si les Sénégalais sont conscients de ce qui se fait, ils doivent accompagner le Président et non à chercher à briser l’élan de développement de notre pays qui est sur une trajectoire émergeante. Il ne s’agit pas de s’inscrire dans une logique de chantage et de surenchère. Cela ne passera pas parce que l’enjeu du président Macky Sall n’est pas un enjeu électoral, ni de réélection tout de suite et maintenant, il a fait ce qu’il devait faire en se battant avec des femmes et hommes de qualité pour acquérir le pouvoir et il l’a conservé de manière digne. Maintenant, si Dieu tourne la page, cela ne lui fera aucune peine, car son enjeu c’est de laisser une empreinte, un héritage dans la gouvernance, dans les réalisations palpables. Avec un budget qui tourne au tour des recettes fiscales, on ne peut pas tout faire», a souligné le ministre directeur de cabinet du président de la République. D’après lui, cette démarche syndicaliste tendant à tordre le bras au gouvernement n’est pas une stratégie nouvelle. «Ce climat est normal, parce que nous sommes habitués qu’au Sénégal, à chaque fois que nous sommes à la veille des élections, il y a de la surenchère syndicale, des demandes et des revendications. Je pense que ce qui a été fait pour la satisfaction des doléances est important. C’est le président Macky Sall qui l’a fait», a-t-il insisté. «Pourtant, certains de ces accords ont été signés sous le président Diouf puis sous le président Wade, c’est ensemble, tous ces accords que le président Macky Sall a ratifié et a mis en œuvre sur un total de 90% parce que sur 32 points les 30 ont été satisfaits. Maintenant pour gouverner un pays, il faut deux choses : le gouvernement et le peuple représenté dans les diffé- rents segments tels que les syndicats, la société civile et les partis politiques. Donc, il faut jouer le jeu de vérité, du patriotisme pour qu’ensemble qu’on puisse être autour de l’essentiel», a fait remarquer le maire de Thiadiaye.

«LE MEILLEUR RECORD D’IDRISSA SECK, C’EST LE DÉTOURNEMENT DE MILLIARDS»

Défendant son mentor, le Me Youm n’a pas raté Idrissa Seck qu’il a traité de tous les noms d’oiseau. Pour le coordonnateur départemental de l’APR à Mbour, Macky Sall ne répondra pas au président de Rewmi dont le seul domaine de prédilection reste la mauvaise gestion des deniers publics. «Si Idrissa Seck veut débattre, il n’a qu’à débattre avec sa conscience.Nous savons que le meilleur record qu’il a obtenu est le détournement de plusieurs milliards des chantiers de Thiès. Donc, il doit rester tranquille, car Macky Sall ne lui répondra pas puisqu’il n’est pas à sa dimension. Macky Sall a été le meilleur Premier ministre de Wade. Il est aussi le premier président qui gère le pays sans tenir compte de ses intérêts personnels», indiquet-il. Selon toujours Youm, le président de la République a d’autres chats à fouetter. «Macky est dans l’action de développer le Sénégal. Maintenant, il y aura de la médisance, de la calomnie. Mais, il faut le savoir comme disait Blanchard, il y a des hommes qui n’auront pas la possibilité de parler si la médisance n’existait pas», a flingué Me Youm. C’est pourquoi, il qualifie les propos d’Idrissa Seck : «De railleries frivoles empêtrées dans la haine et dans la violence aveugle qui ne peuvent ni toucher le président Macky Sall ni ses partisans. Idrissa Seck est en décroissance partout depuis 2012 et tous les résultats le montrent et démontrent aussi la médiocrité de cet homme. Nous n’avons pas son temps, c’est pourquoi il doit rester à sa place».

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.