Toutinfo Bréves

LICENCIEMENT AU PORT, A L’AEROPORT ETC: La jeunesse fatickoise menace

La jeunesse de fatick est furieuse, désespérée et inconsolable. Impuissants face à la situation délétère qui prévaut depuis un certains temps dans la cité de Mame Mindiss, les jeunes invitent le chef de l’Etat, par ailleurs secrétaire général national de l’APR à prendre les choses en main.

La jeunesse fatickoise qui s’est encore réunie attirent l’attention du patron de la mouvance présidentielle sur le chômage chronique et l’absence d’accompagnement de la jeunesse et de la gent féminine. Macky Diop et ses camarades dénoncent surtout l’indifférence des responsables face à ce qu’ils appellent « la plaie puante du développement économique de Fatick». Selon le porte-parole du jour, la situation est d’autant plus inquiétante en ce sens qu’au moment où ils protestent contre le chômage grandissant, leurs frères et soeurs qui étaient au Port, à l’ONAS, au COUD, au Musée et à l’aéroport Léopold Sédar Senghor viennent d’être licenciés. Suffisant pour que les jeunes se demandent si réellement le président Sall reçoit la bonne information par rapport à la situation socioéconomique de son Fatick natal. «On ne peut pas croire que ce qui se passe à Fatick Macky Sall le sait pas. Avec tous les sacrifices et les efforts consentis par les populations fatickoises, le camarade président Macky Sall ne peut pas faire la sourde oreille», a dit Macky Diop. De l’avis de ce dernier, il est inconcevable que les choses continuent ainsi. Poursuivant, il rappelle au chef de l’Etat que Fatick est sa base. «L’APR est notre bébé, Fatick c’est notre source, les jeunes que nous sommes restons la relève, on acceptera pas que des individus viennent tout foutre en l’air» , avertit-il. Ces jeunes disent tendre la perche à leur mentor pour qu’il corrige les injustices, l’inégalité sociale et l’abus de pouvoir de certains responsables locaux. D’un ton menaçant, ils déclarent qu’une révolte risque de couronner ces contestations. Ces jeunes invitent le chef de l’Etat à leur rendre la monnaie de leur pièce. «C’est nous qui avions volé à son secours lorsqu’il a été exclu et humilié par Me Abdoulaye Wade, nous nous sommes battus pour lui. Nous avons fait la prison pour avoir défendu sa cause, nous avons voté et fait voter pour lui de 2009 à nos jours. Donc Macky Sall nous est redevable. Ceci est le dernier appel que nous lui lançons tout en espérant qu’il ouvrira les yeux», ont-il averti.

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.