SUITE A LA SORTIE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE:Psd Jant Bi pour un militaire à la tête de la gouvernance casamançaise

Depuis sa déclaration au 30ème sommet de l’Union Africaine à Addis Abeba où il affirmait, qu’il ne mettrait jamais à la tête du Ministère de l’intérieur un militaire, le Président de la République s’est attiré les foudres d’une frange l’opposition.

A l’image de l’initiative pour des élections démocratiques (Ied) qui regroupent 23 partis et organisations, le Psd Jant Bi est aussi sorti de son mutisme pour dénoncer la déclaration du Président Macky Sall.

Pour Mamour Cissé et ses camarades, le Chef de l’Etat «s’est empressé de refuser avec force un militaire alors que personne ne lui a demandé ».

L’exigence, d’après eux, impose la nécessité de voir une personnalité neutre et consensuelle organiser les élections à la tête d’une structure indépendante, pour installer un climat de confiance et de sérénité, quel que soit son corps d’origine».

Toutefois, ce militaire, disent-ils, devrait être nommé plutôt à la tête de la gouvernance de la Casamance.

Sur cette lancée, le Psd Jant Bi Jant  Bi a aussi exhorté le gouvernement à neutraliser l’activisme improductif, trente années durant, de tous ces «Monsieur Casamance ».

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.