MODOU LO LUTTEUR «La violence a considérablement diminué dans la lutte»

La finale de la coupe du maire a été marquée par la pré- sence d’un hôte de marque. il s’agit de la tête de file de l’écurie des Parcelles Assainies, Modou Lô, vainqueur de Lac de Guiers N°2. Dans l’entretien qu’il nous a accordé, il est revenu sur sa carrière, ses relations avec les autres lutteurs, ses autres activités et les sponsors.

«Je suis à Louga pour partager ma victoire avec les habitants de cette ville qui m’accompagnent partout. J’ai beaucoup de supporters ici. Il était de mon devoir de venir répondre à l’invitation de mon ami et frère le ministre Moustapha Diop. Je n’ai pas hésité un seul instant pour le déplacement. Il est quelqu’un de bien et de social», a déclaré Modou Lô. Le lutteur soutient que la lutte doit être accompagnée. «Nous sommes des jeunes qui refusent de tendre la main. Nous sommes des sportifs et gagnons notre vie grâce à la lutte. Cette discipline sportive est notre métier. La lutte était souvent émaillée par la violence. D’ailleurs, cela avait poussé beaucoup de sponsors à s’y retirer. Les choses ont changé. C’est vrai que les sponsors parlaient de violence mais aujourd’hui, tout le monde sait que la violence a considérablement diminué. Il faut qu’ils (Ndlr, sponsors) reviennent. Nous espérons le retour de certains sponsors et nous souhaitons qu’il en soit ainsi pour toujours dans la mesure où la lutte est notre sport national», a souhaité Kharagne Lô qui estime que la politique sociale du pays doit être accompagnée par les sponsors notamment dans la lutte. Interpellé pour le reste de la saison, il se réjouit de sa victoire et décline ses ambitions. «Nous revenons d’une victoire. Notre ambition est de livrer un autre combat avant la fin de cette présente saison. Seulement, nous ne faisons pas de fixation sur un adversaire. Nous mettons les lutteurs au même niveau. Nous sommes prêts à faire face avec tout lutteur», a-t-il révélé. Sur ses relations avec les autres lutteurs, il renseigne : « Il y en a certains avec qui j’entretiens d’excellents rapports, c’est le sport qui nous met ensemble quand le combat se termine, les choses doivent revenir à la normale. Parfois on gagne et parfois on perd. Mais, quand on perd, il faut perdre dans la dignité», a conseillé le lutteur. Modou Lô de signaler : «Il faut toujours diversifier ses activités car nous sommes dans un monde plané- taire»

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.