Toutinfo Bréves

KHALIFA SALL AU JUGE LAMOTTE: »L’objet de ce procès est de mener un combat politique contre un adversaire politique »

La défense de Khalifa Sall a mis en branle son offensive à l’audience qui a repris ce lundi  dès l’appel des témoins , dont certains, notamment Idrissa Seck, sont absents. Le Maire de Dakar, devant la barre a clamer son innocence et son incompréhension d’être jugé en tant que Maire. D’emblée Khalifa Sall a annoncé dans sa déclaration préliminaire devant l’assistance surprise et le tribunal de grande instance statuant en matière correctionnelle:  » Vous voyez ces messieurs et cette dame, qui sont attraits devant vous (il tourne la tête et fait un geste de la main en direction de ses co-prévenus), ils n’ont rien fait, leur seul tort est d’être des collaborateurs de Khalifa Sall ».

Vêtu en boubou blanc et babouches de même couleur, les bras appuyés sur le pupitre, devant le président du tribunal, Khalifa Sall pense que son procès est purement politique. « L’objet de ce procès est de mener un combat politique contre un adversaire politique » a déclaré le maire de Dakar qui a sollicité auprès du juge Lamotte, la mise en liberté de ses co-prévenus. « Libérez-les et jugez-moi tout seul. J’assume tout ce qu’on leur reproche ». « Libérez-les! » a plaidé le député Khalifa Sall.
Reprenant la parole, le président Malick Lamotte a rétorqué qu’il lui avait demandé de faire sa déclaration préliminaire et pas autre chose. »Le tribunal est saisi de faits et non de personnes. Nous sommes saisis pour juger huit personnes et non pour une seule. Malheureusement, le tribunal n’a aucune compétence pour juger un fait politique » a répliqué le juge Lamotte.

Toutinfo 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.