OUMAR SARR, COORDONNATEUR DU PDS : «Quand Macron sera au Sénégal nous allons là où nous le pouvons manifester notre colère en arborant du rouge »

En marge de la rencontre de l’initiative pour des élections démocratiques, le coordonnateur du Pds, Oumar Sarr s’est prononcé sur la visite de Emmanuel Macron au Sénégal. Il a également commenté l’article paru sur le journal Walf Quotidien concernant le candidat du Pds, Karim Wade. Sur ce dernier point, Oumar Sarr n’écarte pas des poursuites contre le gouvernement.

Manifestement le passage du Président Emmanuel Macron au Sénégal sera très riche en couleurs. Le Parti démocratique sénégalais (Pds) a décidé de l’accueillir au même titre que le gouvernement du Sénégal. Hier, en marge de la conférence de presse de l’Initiative pour des élections démocratiques (Ied), le coordonnateur du Pds, Omar Sarr s’est prononcé sur la question. «Nous pensons qu’il faut accueillir l’hôte Macron avec les relations séculaires qu’il y a eu entre la France et le Sénégal. Mais en même temps nous sommes furieux de ce que le Président Macky Sall fait au niveau du Sénégal» dit-il. « Nous avons vu le front social qui est en ébullition et qui est en train de se développer dans tous les secteurs. Les syndicats du préscolaire au supérieur sont en grève. La santé se met en mouvement» a-t-il ajouté. En effet, pour le coordonnateur su Pds, «le pays va mal et cela ira de mal en pis d’autant que le Président de la République prend des décisions unilatérales. «Vous voyez le cas de Karim Wade qui est candidat à l’élection présidentielle du Pds, exilé par Macky Sall. Vous voyez également le cas de Khalifa Sall condamné par Macky Sall et son régime » indique Oumar Sarr. Face à de telles dérives autour des questions de la démocratie et du sociale quand Macron sera au Sénégal nous allons là où nous le pouvons manifester notre colère en arborant du rouge, soutient le coordonnateur du Pds. «Nous accueillerons Macron mais aussi nous montrerons également que nous sommes mécontent et furieux contre Macky Sall. Nous sommes en train de nous organiser. Mais, le gouvernement joue au chat et à la souris avec nous. Nous ne connaissons pas précisément le calendrier de la visite mais nous serons là où Macron ira et nous y serons rouge de colère» laisse entendre Oumar Sarr.

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.