Toutinfo Bréves

MODOU LO APRES SA VICTOIRE:«c’est yekini qui a battu Lac de Guiers ii»

Au lendemain de sa victoire face à Lac de guiers ii, Modou Lo est largement revenu sur son succès. Le rock des parcelles affirme que c’est l’ancien roi des arènes yekini, qui l’a aidé à battre le puncheur du Walo.

Pourquoi à un instant vous avez voulu abréger le combat ?

Tout le monde sait que je lutte comme ça. Je suis comme ça. Mais le jour du combat, les membres de mon staff m’ont dit d’être patient et ne pas me pré- cipiter. Si mon adversaire avait pris les mêmes initiatives que moi alors, il y aura eu une chute, mais pas une décision arbitrale. Vous savez, le jour du combat est très facile, si tu t’entraînes sérieusement. Ce n’est qu’une répétition. J’ai pris des initiatives et j’ai tenté des techniques qui n’ont pas abouti car mon adversaire refusait le combat.

Avez-vous senti que Lac de guiers n’avait pas la technique nécessaire pour vous terrasser ?

Ça ce n’est pas à moi de le dire. Mais ce sont les observateurs qui peuvent en juger. Tout ce que je peux vous dire, c’est que je me suis entraîné sérieusement avec les membres de mon staff et les lutteurs des Parcelles Assainies.

Pouvez-vous confirmer que Lac a pris un coup ?

Oui, il a pris un coup, c’est ce coup qui l’a sorti de l’enceinte. Il était KO, donc il ne pouvait pas résister, d’où ses nombreux avertissements récoltés.

Avez vous eu l’impression qu’il ne tenait plus après son retour de chez le médecin ?

Vous savez être sur un plateau de télévision et de dire du n’importe quoi c’est très facile. Mais dans l’enceinte, c’est tout à fait autre chose. Moi, je connais mes qualités et je donne tout dans mes combats. A son retour, il refusait de combattre et il n’a pas respecté ses paroles.

Etes-vous satisfait de votre victoire?

C’est une victoire comme toutes les autres. Mais je ne le voulais pas de cette manière. La lutte se fait à deux. Je suis satisfait du résultat. vous avez pris un risque en voulant tenter un ippon sur Lac.

Cela n’était-il risqué de votre part ?

Comme le dit l’adage : «Qui ne risque rien n’a rien». Mais c’était juste pour lui ouvrir une porte. Mais je savais qu’il n’allait rien faire. Si vous vous souvenez de notre première rencontre, c’était pareil. C’était juste un piège que je voulais lui tendre.

À un moment donné, Lac de guiers a pris votre pied, n’étiez-vous pas en danger ?

Danger ? Non, pas pour moi, car je connais mes qualités et je suis un technicien. Mais peut-être pour mes supporters qui avaient peur.

On a remarqué que depuis trois combats, vous envoyez vos adversaires chez ardo. peut-on dire, que vous avez une réelle force de frappe ?

Je fais beaucoup de la boxe. Et je n’ai pas peur de recevoir des coups. C’est juste que je connais les points et les parties où il faut frapper.

Dans vos combats, on voit de nouvelles stratégies. peut-on dire que vous connaissez votre adversaire ?

C’est mon staff qui étudie les forces et les faiblesses de mes adversaires. Moi, je suis toujours dans l’apprentissage. Il me dicte quoi faire, et moi je ne fais qu’appliquer les consignes de mon coach.

Durant vos accrochages, avez-vous senti de la force chez Lac ?

Lac s’est entraîné et il avait de la force, mais pas comme moi. J’étais supérieur sur tous les plans. Ce combat c’est «Yekini qui a battu Lac de Guiers II ». Il m’a appelé et m’a conseillé. J’ai appliqué ses consignes à la lettre et vous avez vu le résultat. Depuis que j’ai commencé à lutter, il me soutient sur tous les plans. C’est mon grand frère et mon idole.

Donc, on peut dire que vous aviez pris la revanche de yekini ?

Effectivement, mais aussi celle de Papa Sow et bien d’autres.

Pourquoi ce combat vous tenait –il à cœur ?

C’est vrai que ce combat était spécial pour moi. J’avais dit à mon staff que ce combat était le mien. Et j’allais le battre, Lac m’avait déçu de par ses discours et son attitude. Et je ne vais plus jamais lutter avec lui.

Cette victoire vous évite de croiser des espoirs tels que ama baldé, boy niang et autres. comment voyez-vous cela ?

Modou est un lutteur et les autres pareils. J’ai choisi la lutte comme métier et ce n’est pas difficile de trouver des adversaires. Si l’un d’entre eux fait ses preuves, on peut lutter sans problème.

Maintenant peut-on connaître votre prochain adversaire ?

Moi, je suis toujours dans la lutte et je n’ai pas besoin de dire que j’ai pas besoin de tel ou tel.

Sur le combat balla gaye- gris bordeaux. etes vous prêt à défier le vainqueur ?

C’est un combat ou tout est possible. Moi, je suis prêt pour tous les lutteurs.

 

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.