CONSTITUION EN PARTIE CIVILE DANS L’AFFAIRE KHALAIFA SALL: Barthelemy engage la mairie de Mermoz-Sacré Cœur

Face à la presse, Barthélémy Dias a précisé qu’il va commettre Me El Hadj Diouf (qui vient justement d’être exclu du procès par le juge Malick Lamotte) pour défendre les intérêts de Mermoz-Sacré-Cœur dans cette affaire de caisse d’avance.

La mairie de Mermoz-Sacré-Cœur s’invite dans la danse. Barthélémy Dias a annoncé, ce lundi 29 janvier 2018, la volonté de sa commune de se constituer partie civile. Il a profité de la suspension de l’audience pour faire une déclaration publique.

Barthélémy Dias a dénoncer en même temps la perte du dossier de cautionnement déposé récemment par les avocats du maire de Dakar. Occasion qu’il a aussi saisie pour appeler le président Malick Lamotte à dire le droit dans cette affaire « purement politique ».

« La posture du tribunal n’est pas une posture très confortable. J’avais décidé de me retenir et d’être une personne civilisée. J’ai décidé de m’impliquer dans ce dossier en constituant la commune de Mermoz-Sacré-Cœur en partie civile dans le procès dite de la caisse d’avance de Dakar. Parce que le mensonge a trop duré. Suivant les dispositions de l’article 185 du Code général des Collectivités locales en son aliéna 4, les communes participent au budget de la ville de Dakar. Je pense que la récréation a trop duré. Et cette récréation va cesser. Cela suffit », tonne-t-il.

Selon lui, dans ce dossier, « il ne s’agit pas d’escroquerie, ni de détournement, ni de vol, il s’agit de fonds politiques ». « Et comme on a décidé d’exclure El Hadj Diouf, moi j’ai décidé de m’impliquer dans ce dossier et on verra bien qui rira le dernier. Le droit sera dit. Nous ne sommes pas venus ici pour être intimidés et nous ne sommes pas venus ici pour être insultés. Le juge qui préside ce tribunal (Malick Lamotte) nous le respectons. Il a le droit et la responsabilité de nous respecter en retour. Nous sommes des citoyens sénégalais. Nous avons le droit d’être restaurés dans nos droits. Ce qui est en train de se passer au tribunal est inadmissible. C’est pourquoi j’invite respectueusement le tribunal à se ressaisir. Je l’invite à l’humilité et à la dignité. Je l’invite à la vérité parce que demain, il fera jour. Je le répète, il y a des magistrats qui seront poursuivis pour ce qu’ils savent et ce qu’ils sont fait. Ils seront poursuivis sur la base de l’article 112 du Code pénal.  J’invite certains magistrats à se ressaisir. Ils sont pères de famille et responsables.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.