ABDOUL MBAYE, PRESIDENT DU PARTI ACT: »Vous pouvez gonfler les recettes en fonction des 7%, mais si dans la réalité vous êtes à 2% »

« Ils auraient plutôt dû parler d’année politique. Le vrai sens de l’année sociale, c’est l’année politique parce qu’elle précède l’élection présidentielle. Donc, ils vont faire de la politique sociale et du social politique. Il y a un problème. Le social doit se faire de manière continue, mais on ne doit pas attendre une année pour la transformer en social. Chaque année a sa part du social, mais si vous décidez tout d’un coup 2018 une année sociale, mais qui vous trompez « ; c’est en ces termes que l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye dans un entretien accordé à »L’AS » s’est attaqué à la politique sociale du président Macky Sall.

Pour ce qui concerne l’accroissement des bourses familiales, Abdoul Mbaye pense  que c’est curieux. Car « si tout va bien dans les villes et les campagnes, pourquoi augmenter le nombre de bourses pour les pauvres. Il faut qu’on reste cohérent » a déclaré l’ancien Premier ministre qui se demande si les recettes fiscales annoncées correspondent à l’état de l’économie sénégalaise. « Lorsque vous dites qu’on veut atteindre 7% de croissance, vous pouvez gonfler les recettes en fonction des 7%, mais si dans la réalité vous êtes à 2%, vous avez un gap important de recettes » a rappellé Abdoul Mbaye.

A en croire le leader de l’alliance pour citoyenneté et le travail, au regard du niveau très élevé de l’endettement du pays il faut impérativement procéder par ordre de priorité sur les dépenses sociales et politiques, le paiement des salaires etc. sinon, « on va vers des difficultés budgétaires sauf à accroître encore la dette qui est en train d’atteindre la limite » précise Abdoul Mbaye.

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.