MODE AFRICAINE: Après 20 ans à Paris, sadio diallo à l’assaut du marché sénégalais

la tendance chez les jeunes africains de porter des vêtements
fabriqués à 100% de matières africaines avec des touches
modernes. c’est ce qui amène de nombreux stylistes africains
basés en Europe à s’implanter en afrique et surtout au
Sénégal. c’est le cas de Sadio diallo qui est un styliste spécialisé
dans les tissus imprimée à l’africaine.

Sadio Diallo a jeté son dévolu sur le marché sénégalais de la mode. Il veut y apporter sa touche personnelle. Ce styliste d’origine sénégalaise travaille l’imprimé africain sur des formes modernes pour homme et femme. Installé depuis une vingtaine d’année à Paris, Diallo a appris le métier de tailleur chez ses parents qui lui ont inculqué l’amour de la couture à bas âge. Son père, tailleur, avait un atelier à Dakar et faisait des coupes sur mesure. Et, c’est en vivant dans cet environnement qu’il s’est imprégné dans ce milieu. Très jeune, il a commencé à exercer au Sénégal avant de partir en Europe. Puis, il a voyagé un peu partout pour présenter ses collections et donner en même temps des cours pour des personnes qui travaillent dans le monde de la confection. Sa carrière est à un tournant. Il a décidé de rentrer pour travailler maintenant dans son pays. Ainsi, compte-t-il, ouvrir un atelier de fabrication pour créer un produit «made in Sénégal» qu’on pourrait vendre à l’étranger. D’après lui, le marché existe, puisque qu’il y a, au Sénégal, une jeunesse qui aime l’élégance, la beauté et les couleurs. Il compte également faire du sur-mesure. Par contre, selon lui, pour vendre à l’étranger,

il faudra faire du prêt-à-porter pour l’Européen, l’Asiatique. «Il faut un travail propre, les Africains sont très créatifs, mais les finitions restent à être désirées ». Il pense aussi qu’il peut y avoir une ouverture à Dakar, car son travail est imprimé sur des formes modernes pour faire du prêt à _porter comme les grandes marques», explique-t-il. Selon lui, il n’y a pas encore une marque typiquement sénégalaise

qui s’exporte. Sadio Diallo a habillé pas mal d’artistes en

Europe comme en Afrique, comme des chanteurs, des acteurs etc.… « En France, je suis

le couturier des ressortissants de la Diaspora, quand on veut un vêtement original on pense tout

de suite à venir me voir », a t-il assuré. Il se dit ouvert à tout appel de collaboration avec des stylistes sénégalais pour mener à bien son projet. «Ce dont j’ai envie, c’est d’abord de partager

ce que j’ai appris et surtout aller voir les ateliers, voir ce qui est positif et avoir des échanges pour que le prêt-à-porter sénégalais soit relevé pour que les petites choses qu’on a pas ici qu’on puisse compléter», indique-t-il. Cela, pour vendre les produits réalisés, hors des territoires sénégalais.

Cependant, tout n’est pas rose dans le monde de la mode. Les créateurs rencontrent aussi des difficultés et plus précisément dans le domaine des finances, car il affirme que les grands créateurs européens sont accompagnés par les banques. Ce qui n’est pas le cas pour les Africains. Aujourd’hui, son plus grand combat c’est d’œuvrer pour que les marques africaines marchent hors de nos frontières comme toutes les autres grandes marques. Selon Sadio Diallo, il est temps que nos dirigeants africains ouvrent fassent confiance à la création africaine.

 

Toutinfo.net

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.