Toutinfo Bréves

POUR DIFFUSION DE FAUSSES NOUVELLES:Le fpdr compte traduire Le Pm devant la justice

La Conférence des leaders du Front patriotique pour la défense de la République (Fpdr) accuse le gouvernement d’avoir diffusé de fausses nouvelles dans son communiqué sur l’argent recouvré de la traque des biens mal acquis. Elle compte d’ailleurs traduire le Premier ministre devant la Justice pour éclairer l’opinion sur cette question.

Lors de sa réunion hebdomadaire, hier, la conférence des leaders du Fpdr a passé en revue l’affaire dite des «200 milliards» recouvrés de la traque des biens mal acquis. Cette frange de l’opposition estime qu’il est de son devoir de prendre toutes initiatives nécessaires pour que les Sénégalais soient édifiés sur cette question importante. Mamadou Diop Decroix et Cie rejettent ainsi totalement le communiqué du gouvernement qui fait état d’un montant de 152 milliards récupé- rés dans le cadre de la « traque des biens mal acquis». Qualifiant ce communiqué de « mensonger », ils soutiennent que son examen attentif révèle, outre la diffusion manifeste de fausses nouvelles, « une vaine tentative de faire passer des décisions troublantes et contraires à l’intérêt national dans les dossiers Dubai Port World, Arcelor-Mittal et Suneor». Le Fpdr martèle qu’elle n’acceptera pas ces procédés. L’entité politique dirigée par Mamadou Diop Decroix a même décidé de finaliser avec ses avocats les procédures devant permettre d’interpeller le Premier ministre devant la Justice sur cette question. Cela étant, le Fpdr lance un appel à toutes les forces vives à la nation, soucieuses de bonne gouvernance pour engager ensemble les initiatives appropriées. Par ailleurs, en ce qui concerne le processus électoral, le Fpdr a déploré le fait que le président Macky Sall n’ait pas répondu au courrier qui lui a été adressé par l’Initiative pour des élections démocratiques en vue de concertations réellement inclusives sur le processus électoral. « Ceci n’est guère étonnant. Il s’agit d’une confirmation de la décision de Macky Sall de confisquer l’expression des suffrages des Sénégalais en vue de se maintenir illégalement au pouvoir. En rééditant le coup d’Etat électoral des législatives de juillet 2017 », lit-on dans le communiqué du Fpdr, envoyé à « L’As ». Toujours dans le texte, cette frange de l’opposition sénégalaise déclare que le changement du ministre de l’Intérieur n’est qu’une « farce ». La conférence des leaders du Fpdr déplore aussi le maintien de Thiendella Fall à la DGE alors que, disent-ils, il est le maître d’œuvre opérationnel de la fraude lors des dernières élections législatives. En plus, Decroix et Cie se désolent du fait que « les cartes soient encore distribuées dans la plus totale illégalité et aucune mesure n’est prise pour permettre aux millions de Sénégalais en attente d’entrer en possession de leurs cartes», non sans dénoncer la préparation d’un audit unilatéral du fichier électoral sans la participation des principaux partis de l’opposition. Tout ceci étant, la Conférence des Leaders appelle à la mobilisation générale pour le succès de la marche du 9 février décidée par l’initiative pour des élections démocratiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.