NON RESPECT DES ACCORDS PAR LE GOUVERNEMENT Le Grand cadre menace de paralyser l’ecole

Les membres du grand cadre des syndicats d’ensei – gnements sont dans une colère noire. Face à la presse hier, ils ont fustigé le non-respect des accords par le gouvernement. c’est pourquoi, ils ont décidé d’observer un mouvement d’humeur les 16 et 17 janvier prochains. il s’agira de débrayage et de grève totale dans les tous les établissements du sénégal.

«La suspension du mot d’ordre de grève le dimanche 12 juin 2016 à Touba, à la demande des médiateurs dont les khalifes généraux des Tidianes et des Mourides, a amené le Grand Cadre à surseoir à toute action de grève durant plus d’une année. Cette attitude qui relève du respect de la parole donnée a permis au Sénégal de connaître une année scolaire 2016-2017 sans perturbations, saluée par tous les Sénégalais», a indiqué le coordonnateur du Grand Cadre des Syndicats d’Enseignement. Selon Oumar Waly Zoumaro, le gouvernement n’a pas su profiter de cette accalmie pour remplir sa part d’engagements pris devant les enseignants, encore moins devant les médiateurs et les khalifes généraux. «Il n’a fait preuve que de négligence et d’escobarderie dans la prise en charge des préoccupations des acteurs du secteur de l’éducation et de la formation», tonne Oumar Waly Zoumaro. Pour lui, «la grande frustration des enseignants née de cette attitude de défiance du Gouvernement a conduit le Grand Cadre à déposer un préavis de grève le 24 novembre 2017 portant sur le respect des accords signés le 17 février 2014. Ces accords tournent autour du respect du principe de la gestion démocratique des personnels enseignants, de la diligence de la sortie du décret portant statut des élèves-maitres sortants des Crfpe entre autres. Le Gouvernement refuse de payer aux enseignants les indemnités qui leur sont dues pour le compte des examens de l’année scolaire écoulée, mais aussi fait dans la provocation en ponctionnant abusivement les salaires des enseignants en particulier». Les enseignants exigent sans délai la remise de toutes les sommes, ponctionnées sur leurs salaires, le paiement de toutes les indemnités liées aux examens et la prise en charge correcte de leurs préoccupations. Pour contraindre le gouvernement à satisfaire ses revendications, le Grand Cadre va dérouler son plan d’action qui se décline ainsi : «débrayage le mardi 16 janvier 2018 à 10h et assemblée géné- rale dans tous les établissements du Sénégal. Le Mercredi 17 janvier, il est prévu une grève totale du préscolaire au secondaire.

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.