FADEL BARRO SUR LE DRAME DE BOFA BAYOTTE : « CE N’EST PAS NORMAL QUE DES GENS MEURT SANS SUITE»

La tuerie de Bofa Bayotte continue de soulever des récriminations à la pelle. Se prononçant sur le drame de Bofa qui a enregistré 13 morts, Fadel Barro, membre du mouvement «Y en a marre» n’a pas mis de gang pour asséner ses quatre vérités. Selon lui, après la Casamance ce sera le Niokolokoba. D’autant, affirme-t-il, «cette même mafia qui sévit en Casamance agresse le parc Niokolokoba au point même de demander à ce que l’on lève une partie des forêts classées». Sans le silence coupable de nos autorités qui font la sourde oreille quand les populations manifestent leurs courroux, ce drame pourrait être évité, selon Fadel Barro. « Il faut que l’on arrête cette indignation sélective si l’on veut définitivement régler ces problèmes. Aujourd’hui heureusement que le pays bouge parce qu’il y a une levée de bouclier. Donc l’Etat a été obligé de réagir » soutient  l’activiste. De son avis, il faut que cette indifférence s’arrête.  Du reste, dira-t-il, «il faut traquer ceux qui ont commis cet acte ignoble en tuant d’autres frères sénégalais».

Poursuivant, Fadel Barro, très amer, condamne l’attitude du gouvernement qui, rappelle-t-il, avait fait la même déclaration après le drame de Betenty et celui du stade Demba Diop. C’est-à-dire que «les auteurs seront sanctionnés». Mais jusqu’à présent que nenni.  Pour le «y en a marriste » en chef, il ne suffit pas seulement de décréter deux jours de deuil national. D’autant, peste-il, «ce n’est pas normal que des gens meurent sans suite».

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.