Toutinfo Bréves

APRÈS KHALIFA ET CIE, SEPT SOCIALISTES EXCLUS:La purge continue au ps

La liste des responsables exclus du parti socialiste s’allonge. De 65 au sortir de la réunion du bureau politique samedi dernier, elle passe à 72 suite à l’ajout de certains militants de la diaspora, également exclus. Si l’on en croit le porte-parole de la maison verte, toutes les personnes en cause seront informées de leur exclusion. Non sans renseigner que d’ici le 11 janvier prochain, les nouvelles cartes seront disponibles dans toutes les circonscriptions nationales. La purge continue chez les socialistes. Hier encore, sept personnes sont venues s’ajouter aux 65 responsables socialistes déjà exclus. Il s’agit en effet de militants de la diaspora oubliés et plus particulièrement de l’Europe de l’Ouest. On peut citer : Doro Sy, Birahim Camara, Ndeye Satala Diop, Moussa Diémé, Mody Gaye Ba, Cherif Aidara et Malick Youm. Ces derniers qui ont omis au sortir de la réunion du bureau politique samedi dernier, été exclus définitivement des rangs du PS. Le porte-parole du PS de préciser que toutes ces énumérations sont tout simplement faites à titre indicative et que conformément aux textes du parti et aux lois en vigueur dans le pays, des notifications seront envoyées aux concernés via les instances de base ou directement. Par ailleurs, au sortir de la réunion du Secrétariat exécutif national (Sen), hier, le PS New-look a annoncé la mise en œuvre prochaine du remplacement de leurs anciens camarades. « Ils peuvent continuer à s’en réclamer et à faire dans les bravades et autres proclamations, mais nous restons droit dans nos bottes. Ce n’est pas hier ou avant-hier que les fautes ont commencé. Elles ont commencé depuis 2009 ; mais les plus graves et les plus choquantes se sont produits le 5 mars 2015 avec le saccage de la salle du bureau politique. Depuis, nous avons pris le temps pédagogue de persuasion, de dissuasion, de la conscientisation, de conciliabule. Et cela n’a rien servi. Ils ont poussé le toupet jusqu’à aller produire un manifeste et concurrencer la vente de carte du parti. C’est pourquoi, nous sommes arrivés à ces mesures d’exclusion », a-t-il expliqué ; refusant qu’on parle de purge. Selon lui, il faut plutôt parler d’ablation comme s’il s’agissait d’une partie du corps gangrenée en phase de métastase générale. « C’est ainsi, qu’il a été procédé à une ablation volontaire après avis médical», a-t-il caricaturé. Le maire de Kaffrine estime que Khalifa Sall et Cie confondent vitesse et précipitation et ont un nombrilisme inqualifiable. Ce qui d’après lui est la cause de tous leurs malheurs.

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.