Toutinfo Bréves

PROCES DE KHALIFA SALL : Malick Lamotte remplace Maguette Diop

Le juge Maguette Diop qui avait présidé l’ouverture de l’audience du député-maire de Dakar le 14 décembre dernier avant de le renvoyer à aujourd’hui a été remplacé par son collègue Malick Lamotte. Un changement inattendu, mais qui évite ainsi l’ancien président de l’Ums une récusation certaine.

 Exit Maguatte Diop. C’est le président du tribunal hors classe de Dakar, Malick Lamotte qui va monter au créneau ce matin   à l’occasion de l’audience spéciale dans l’affaire Khalifa Sall et Cie. D’ailleurs d’après nos sources, le procès  sera renvoyé  à une autre date, le temps que l’ancien directeur de cabinet de Me Sidiki Kaba puisse s’imprégner du dossier. Du coup, ce procès du députe-maire de Dakar restera dans les annales de l’histoire politico-judiciaire du Sénégal.

De par la procédure (Ndlr : levée de l’immunité parlementaire de Khalifa Sall) et aujourd’hui de par son jugement ! Poursuivi dans le cadre de l’affaire de détournement présumé de la Caisse d’avance de la ville de Dakar portant sur 1,8 milliard de francs Cfa, le maire de Dakar exclu récemment du Ps a fait face pour l’audience d’ouverture au juge Maguette Diop. C’est ce dernier qui avait d’ailleurs renvoyé le procès à aujourd’hui. Mais contre toute attente, le président de la deuxième chambre correctionnel et ancien président de l’Union des magistrats du Sénégal (Ums) a été remplacé par son collègue et supérieur hiérarchique Malick Lamotte. Celui-ci est le président du Tribunal hors classe de Dakar.

  1. Lamotte sera assisté par le même Maguette Diop et le juge Hamath Sy. Cela étant, les magistrats Pape Abdoulaye Dondé et Elisabeth Thiam désignés assesseurs à l’ouverture du procès ne font plus partie du trio devant juger Khalifa Sall. Si la hiérarchie a jugé nécessaire de changer de fusil d’épaule, c’est qu’elle a eu vent de la décision de la défense de récuser le juge Magatte Diop. Ainsi donc ont-ils décidé de couper l’herbe sous les pieds des avocats du maire de Dakar. Malick Lamotte qui va présider l’audience de ce matin, s’est tout dernièrement illustré lors du procès d’Imam Ndao et de ses 28 co-accusés poursuivis pour terrorisme. Très conciliant et serein, il avait garanti aux avocats de la défense un procès juste et équitable avant de renvoyer l’audience au 14 février prochain.

Aujourd’hui, un autre dossier sensible, à fort relent politique, a été déposé sur sa table. Il faut dire qu’outre le procès d’Imam Ndao et Cie, par le passé, Malick Lamotte a géré de grands dossiers très médiatisés. Ironie du sort, M. Lamotte a connu des dossiers mettant en cause des lieutenants de Khalifa Sall notamment le dossier de Barthélémy Dias dans l’affaire de l’attaque de la mairie Mermoz Sacré-Cœur en décembre 2011 ayant occasionné la mort de Ndiaga Diouf,  le dossier de Bamba Fall et Cie dans l’affaire du saccage de la salle du bureau politique. Non sans ajouter en outre l’affaire de la drogue de Lamantin Beach mettant en cause le promoteur de Lutte Luc Nicolaï. Il faut rappeler, par ailleurs que Malick Lamotte a été nommé président du Tribunal de grande instance hors classe de Dakar le vendredi 16 octobre 2015 à l’issue de la réunion du Conseil supérieur de la magistrature (Csm). Auparavant, il était en détachement au ministère des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur. Par le passé, il avait  jugé et blanchi Sada Ndiaye  et Abdoul Aziz Tall, au début des années 2000.

SBD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.