KHALIFA SALL ET 64 SOCIALISTES EXCLUS: Le PS sabre ses rebelles

Soixante-cinq responsables socialistes ont été exclus samedi dernier du PS parmi lesquels Khalifa Sall, Aissata Tall Sall, Bamba Fall, Barthélémy Dias, Idrissa Diallo… Le bureau politique élargi aux Secrétaires généraux de coordination, tenu le samedi 30 décembre dernier a acté la sentence. Non sans mettre en garde Khalifa Sall et Cie en les menaçant d’ester en justice contre tout usage des couleurs et symboles du parti sans autorisation.

C’est soit la fin d’un épisode politique ou le début d’une longue bataille interne au Parti socialiste (PS) enclenchée éventuellement par Khalifa Sall, Aissata Tall Sall et Cie. Dans tous les cas, le parti de Senghor est en train de vivre des faits inédits de son histoire. En réunion de bureau politique (BP) sous haute surveillance samedi dernier, il a été décidé en application des articles 17 et 30 du règlement  intérieur d’exclure du Ps, Khalifa Ababacar Sall, Aissata Tall Sall, Idrissa Diallo, Bamba Fall, Barthélémy Dias… Il leur est reproché des actes graves et répétitifs comme : L’indiscipline et la  violation flagrante des règles régissant le fonctionnement du parti. Si on se réfère à la résolution générale du Bp lue par Me Moussa Bocar Thiam, il s’agit entre autres : Des faits et agressions violentes survenus le 5 mars 2016 à l’occasion du Bp et déféré devant la Justice ; l’exercice d’activités parallèles au moyen d’organisation à caractère politique poursuivant les mêmes objectifs que le Ps ; la persistance dans leur démarche en dépit des décisions arrêtées librement par les instances ; une campagne de propagande ouvertement menée en faveur du « Non» lors du référendum et les actes posés quotidiennement en termes de communication portant gravement atteinte à l’image du Ps et de ses instances dirigeantes par presse interposée, la persistance de cette défiance sur le terrain politique par la constitution d’alliance avec des adversaires notoires du Ps tant aux élections du Hcct et aux dernières élections législatives du 30 juillet 2017. Selon le porte-parole adjoint du Ps, ces actes posés par ces camarades responsables à différents niveaux, violent les dispositions de la charte des militants et les articles 7 et 38 du statut du Ps. Selon l’avocat socialiste, ces responsables exclus n’ont montré aucune volonté de s’amender pour revenir à de meilleurs sentiments après une longue démarche de conciliation menée sans succès par le conseil consultatif des sages ainsi que des bonnes volontés et la commission ad hoc de discipline et de médiation présidée par Abdou Khadre Cissokho. Par conséquent, ces responsables socialistes de première heure en l’occurrence la maire de la capitale Khalifa Sall actuellement en prison dans l’affaire de la caisse d’avance de la ville de Dakar sera obligé de mener son destin politique en dehors du cadre établi par Senghor la référence des socialistes au Sénégal. En plus, du député maire, on peut compter 64 autres responsables socialistes ont été exclus des rangs du Ps.

Parmi eux on peut retenir : Aissata Tall Sall, Bamba Fall, Idrissa Diallo, Barthélémy Dias, Palla Samb, Youssou Mbow, Aminata Diallo, Moussa Taye, Seydina Issa Laye Samb, Babacar Diop, Kani Beye, Thiedel Diallo, Saliou Sarr, Sambou Oumani Touré, Diockel Gadidaga, Mariane Alice Gomis, Aissata Fall, Bassirou Samb, Ibrahima Souaré, Nafi Ndiogou, Ibou Diedhiou, Habibatou Mbaye, Manka Tamba ; Al Ousseynou Su, Seyni Sané, Malick Ndiaye, Babacar Aba Mbaye…

Des menaces de poursuites en justice…

Le bureau politique d’engager en outre toutes les structures et instances de base ainsi que l’ensemble des organisations intégrées  auxquels ces camarades exclus appartiennent à prendre toutes les dispositions pour procéder à leur remplacement dans leurs différentes fonctions dont il était investi en vue d’assurer la continuité du fonctionnement régulier du parti. Le Bp demande également instamment aux responsables des mouvements intégrés et organisations spécialisées ainsi que les secrétaires régionaux des Unions en rapport avec les secrétaires généraux de veiller à l’application stricte de la sanction qui vient d’être prononcée. Le Bp se réserve aussi le droit d’ester en justice contre tout usage sans autorisation des couleurs et symboles du Ps ou contre toute autre action à son nom. Par ailleurs, il faut relever que le Bp a tenu un certain nombre de recommandations notamment poursuivre le compagnonnage avec Bby tout en préservant les intérêts du Ps.

Seydina Bilal DIALLO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.